Fièvreux...

Oh la la... Pas facile pour une coeur de mère ça...

Cette semaine, notre ti-nipou a fait de la fièvre. À part la première nuit à la maison avec nous (un autre récit tout aussi éprouvant!) c'est la première fois que notre bébé faisait de la fièvre. Il faisait dodo dans sa bassinnette et nous l'entendions se plaindre. Alors je me suis levée pour aller le voir. Incapable de me retenir, j'ai pris mon bébé dans mes bras pour le consoler... et c'est là que j'ai constater à quel point il était chaud!

On m'avais toujours dit qu'on n'avait pas besoin d'un thermomètre pour savoir qu'un bébé était fiévreux car on le savais tout de suite au touché. Je ne savais pas à quel point cela était vrai! Dès que je l'ai pris, j'ai tout de suite senti la chaleur qui émanait delui. Au touché de son front, je croyais que sa tête allait exploser tellement elle était chaude!

Allez hop! dans le lit avec Papa, et Maman accourt pour aller trouver le thermomètre pour savoir au moins combien il faisait.

Et bien, ça n'a pas marché.

Dès que bébé a vu le fameux et tout petit thermomètre, il s'est mis à crier et pleurer en disant bobo et en se prenant le bras. Pauvre trésor croyait qu'on allait lui faire une autre piqure au bras. (Il a eu ses vaccins d'un an il n'y a pas très longtemps et ça lui a fait vraiment mal... je le comprends pauvre trésor, deux piqures dans chaque bras!). Malheureusement, mon thermomètre d'oreille, est paqueté quelque part dans nos boîtes... va falloir que jele retrouve celui-là.

Finalement, un peu de Tylenol, dodo en cache-couche et beaucoup de calins ont fait diminuer la température et nous avons tous les trois passé une bonne nuit.


MAIS...

... la nuit de jeudi a vendredi a été une toute autre histoire...

Bébé a encore fait de la fièvre et se réveillait presque à toutes les demi-heures.... finalement, il s'est endormi vers 1h30am pour de bon. Jusqu'à 4ham. Et moi qui devait me lever à 5h30am pour aller travailler.

Quand le cadran a sonné, j'étais assise dans mon lit avec mon bébé bien callé dans mes bras en train de le consoler. J'étais incapable de le laisser aller mais je devais donner les reignes à Papa. Je ne pouvais pas "câler" malade puisque je m'y suis pris trop dernière minute et la compagnie n'aurait pas le temps d'appeler quelqu'un d'autre pour me remplacer. J'ai préparer un bon biberon de lait chaud à bébé, Papa et fiston se sont installer confortablement dans le lit ensemble pour le boire, et Maman est allée se préparer.

Comme je devais quitter la maison, bébé s'est mis à crier Mama Mama Mama, en me tandant les bras et en pleurant de tout son être.

Je voulais mourrir.

J'ai collé mon bébé (chose que je n'aurais pas du faire parce que c'est pire) et je suis parti en laissant mon bébé entre les bonnes mains capable de mon Homme, soit le Papa de bébé!

Il m'a confirmé qu'il n'allait travailler et qu'il resterait à la maison avec bébé. J'étais dehors en train de déneiger la voiture et de grosse larmes coulaient sur mes joues. J'avais le coeur gros, et de gros sanglots étranglaient ma gorges. Je n'avais pas du tout envie d'aller reconduire 140 personnes à Orlando pour aller voir Mickey.

Je savais que tout allait bien se passer, mais j'avais juste envie de rester avec mon bébé. Au retour, c'était confirmé. Papa et fiston ont passé une bonne journée. Papa à passé sont temps à mouché le nez de bébé qui a attrappé un rhume (ou grippe, je ne sais pas la différence). Dès que je suis partie, il s'est endormi sur Papa et à dormi jusqu'à 9h. Puis, ensemble ils ont fait une belle sieste de 2h30 dans l'après-midi.

À mon arrivé à 17h, un beau bébé tout sourrir m'attendait!

Mais MON DIEU que j'ai trouvé ça duuuuuuuuuuure!

Je sais, c'est la première fois mais sûrement pas la dernière.

2 comments:

pimpim 16:01  

Dure, dure journée....
mais la fin du récit me rassure :-)

Mijo 03:23  

On n'aime tellement pas ça les voir malade que ça nous fend le coeur à chaque fois.

Blog de quoi?

Ici se trouvent des histoires, des annecdotes, des réflexions, des point de vue, des philosophies, des propos, des préoccupations, des rêveries, des impressions, des visions, des délires, des réjouissances, des illusions, des certitudes, des connaissances, des folies, des intentions, des souvenirs, des mémoires, des réminiscience, des images et finalement, des petites pensées du train-train quotidien d'une mère de 2 enfants et son Amoureux.

Mes Mugshots

Les abonnées

L'histoire de ce blog

Ce blog est la continuation du premier blog que j'avais créée quelques jours avant la naissance de mon garçon en 2005. Étant incapable de dormir la nuit, je m'étais mis à "surfer" et j'avais découvert le monde des blog. J'avais donc décider d'en faire un pour suivre les développement de mon bébé et pourvoir partager avec ma famille lointaine. Mon blog s'est finalement développé en autre chose que juste le suivi de bébé... Ayant des problèmes techniques, j'ai créée ce blog pour contourner mes problèmes d'orditeur. Maintenant rendu ici... je crois que je vais y rester! Aujourd'hui en 2008, je suis Maman de deux enfants, Blonde à mon Amoureux, Fille à ma Mère, brue, belle-soeur, amie, femme... Beaucoup de chapeaux à porter et je les porte tous avec le plus grand des plaisirs!